Les valeureux participants :

« Ceux qui ont fait du vélo savent que dans la vie rien n’est jamais plat »



René Fallet 1 parlait ainsi du vélo, plutôt que de la bicyclette qu'il considérait comme "un outil de locomotion pour les facteurs et les ecclésiastiques ". Aujourd'hui, il aurait bien du mal à s’y reconnaitre parmi la multitude d’appellations qui caractérisent nos VTT (vélo tout terrain). Lequel de ces vélos, mountain bike, cross-country, enduro, free-ride, descente, dirt ou trial aurait reçu sa préférence ?

C'est à travers d'éprouvantes épreuves:

Que depuis quatres années, un groupe de "valeureux" vététistes se confronte aux réalités du terrain.

Ainsi, à l'image des "Boucles de la Bresbe" (pseudo-épreuves cyclistes qu'organisa René Fallet à partir des années 60), nous avons mesuré nos forces afin de départager nos montures respectives (et aussi ceux les chevauchent). Bien sûr, nous aurions eu bon nez de nous inspirer davantage du règlement de ces "boucles", stipulant que les cyclistes seraient pesés au départ et à l'arrivée et que celui qui aurait pris le plus de poids durant l'épreuve aurait un bonus, mais aussi, qu'en aucun cas on ne devait rouler à plus de 15 km/h, que le vainqueur serait désigné à l’avance, les échappées formellement interdites et surtout les arrêts-bistrot obligatoires ! 

Bien avant qu'il ne s'instaure en phénomène de mode,l'hédonisme "vélocipédique" tentait alors de s'imposer. Et tout naturellement, en puisant dans ce précieux ADN, "El Grupetto" se propose d'atteindre une "rayonnante" plénitude, n'en déplaise à l'officielle et cosmétique rubrique Qui sommes-nous ?

Nombreuses encore seront les épreuves que nous devrons affronter pour enfin nous résoudre à faire une halte à chaque bistrots,  bannir les échappées, proclamer un vainqueur avant le départ et, bien sûr, prendre du poids au lieu d'en perdre !

La métaphysique du vététiste montre ici toute sa profondeur et sa duplicité. Le règlement de Fallet, demeure une utopie qui, pour longtemps encore sera bercée par la douce poésie de la sueur qui pique aux yeux, des selles qui burinent les fesses, des poignets endoloris, des freins qui couinent, des chaines qui sautent, des pneus qui patinent et des ronces qui caressent nos mollets...

Ce site ne répondra pas à toutes vos interrogations, mais y vous trouverez cependant une foule d’informations pratiques concernant nos périples et les étapes qui les jalonnent. Peut-être même en le parcourant plus en détail vous y découvrirez, en filigrane de nos récits personnels, quelque clé qui vous laissera entrevoir comment et pourquoi "Ceux qui ont fait du vélo savent que dans la vie rien n’est jamais plat".

  1. Vidéo. autoportrait de René Fallet.
  2. Selon Fallet, celui qui aurait effectué le plus d'arrêt-bistrot.